Une vie de fortune

Une vie de fortune - Lara Dubreuil

Ma sœur et moi, nous n'avons pas vécu ensemble. Nos parents se sont divorcés peu après ma naissance et tandis qu'elle a vécu chez notre père et sa future épouse, moi, je vivais seule avec ma mère. Maman n'avait pas une grande fonction, mais elle se prenait à la tâche à son travail afin que nous puissions avoir une vie convenable. C'est ma plus grande héroïne. Comme nous vivions dans des provinces différentes, nous ne nous connaissions que de nom, ma sœur et moi. Il m'arrivait d'envier sa vie lorsque ma mère m'a appris toute la vérité. Je me disais qu'elle avait de la chance d'avoir une mère et un père et de vivre dans le luxe. En fait, bien que maman s'acharnait au travail, nous avions une vie plutôt misérable. Je ne pouvais jamais aspirer aux choses que les autres filles de mon âge avaient car chaque fois que j'en parlais à mère, elle avait les larmes aux yeux et répétait toujours « maman va travailler plus fort pour t'en acheter ma chérie ». Elle ne savait pas, mais chaque fois, je pleurais aussi la nuit et le lendemain, je lui disais que ce n'était pas important et qu'elle n'avait qu'à en acheter lorsqu'elle aura de l'argent. Avec le temps, j'ai appris à vivre avec le peu que nous avions et je me suis promis d'offrir le meilleur de moi-même à mes futurs enfants autant que mère l'a fait. Alors un jour, je me suis mariée, et on a eu 3 superbes enfants qui font tout mon bonheur, une fille et 2 garçons. J'ai voulu rechercher ma sœur, mais ils ont changé d'adresse et personne ne sait où ils sont allés vivre. Je dirais que j'ai plutôt bien réussi ma vie malgré tout. Nous vivons actuellement dans notre propre maison, pas la plus belle des maisons, mais elle est très spacieuse. Nous avons une très belle vue et ce n'est pas trop loin de ma maison d'enfance. Je peux dire que j'ai de la chance, je suis auprès de toutes les personnes que j'aime. Évidement, il nous reste pas mal de travaux à faire, nous avons déjà commencé à acheter les matériaux nécessaires pour la rénovation et les ouvriers sont déjà en train de faire le drainage. J'envie toujours ma sœur, mais aujourd'hui, je m'assure de bien veiller sur toutes les personnes qui comptent à mes yeux, car je ne veux plus jamais renoncer aux gens que j'aime.